Fête de la jeunesse. Les jeunes marchent pour l’émergence

Fête de la jeunesse

Les jeunes marchent pour l’émergence

Le Cameroun a célébré la 48ème édition de la fête de la jeunesse hier, mardi 11 février 2014.

C’est sous le thème « jeunesse, patriotisme et promotion de l’intégration nationale », que les jeunes notamment écoliers, élèves et étudiants de la ville de Douala se sont mobilisés en grande pompe pour célébrer comme à l’accoutumée la fête de la jeunesse. Réunis à la place de l’Udéac au quartier Bonanjo ce mardi 11 février 2014 à Douala, ils étaient plus de 200 établissements scolaires et universitaires, des centres de formation sans compter les mouvements associatifs des jeunes et du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC), représenté par les jeunes de chaque arrondissement de la ville de Douala. Tous, sont venus marquer d’un pas alerte leur engouement pour participer au développement du Cameroun. C’est à travers des chants patriotiques et des prestations qu’ils ont affiché aux yeux de tous ceux présents ce jour leur enthousiasme.

Pour cette 48ème édition de la fête de la jeunesse, Léonard De Semnjock Logmo I, délégué régional de la jeunesse et de l’éducation civique affirme que, la jeunesse camerounaise d’aujourd’hui doit se relever pour pouvoir développer le Cameroun. « Le travail est un sacrifice pour les jeunes camerounais, car ils doivent se mobiliser pour construire le futur Cameroun de 2035, une lourde charge pèse sur leur épaule et c’est maintenant qu’il faut se relever », affirme le délégué régional. Pour le président Maurice Kamto du mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), il est urgent d’entreprendre une réforme profonde et audacieuse de notre système éducatif et de formation professionnelle afin d’ouvrir à notre jeunesse des perspectives nouvelles. Le Gouvernement doit définir en la matière des objectifs quantifiés et y consacrer ses efforts prioritaires en mobilisant toutes les intelligences et les expériences dans ce domaine.

Dans le but d’aider la jeunesse camerounaise, le chef de l’Etat Paul Biya a affirmé dans son discours, lundi dernier la création de plus de 250 000 emplois nouveaux en 2014. « Cette vision des choses procède de l’analyse raisonnable du développement dans notre pays », a souligné le président de la république du Cameroun avant d’ajouter. « Dans cette course à la croissance, nous pouvons dans 20 ans espérer toucher à l’émergence ».

Ghide

Retour à l'accueil