Réactions. Liberté de la presse

Edith Kahbang Walla, Présidente national du Cameroun people’s party (CPP)

« La presse est l’un des piliers de la démocratie »

« Nous sommes venus soutenir les journalistes dans cette manifestation parce que sans liberté de la presse, il y a pas démocratie. La presse est l’un des fondements, l’un des piliers même de la démocratie. Et, nous savons tous dans quelles situations les journalistes font leur travail au Cameroun. Ils sont dans une situation où ils subissent des pressions, une situation où les conditions de travail ne sont pas acceptables. Des conditions de travail qui sont d’ailleurs maintenues pour pouvoir continuer à mettre pression sur eux. Dès que les journalistes mènent une action nous ne pouvons que venir en soutien à cette action là. Et, nous demandons à tous les camerounais de se mobiliser. Parce qu’il ne s’agit pas d’un problème de journalistes mais d’un problème de camerounais. Donc on doit se mettre ensemble pour faire toute action nécessaire pour acquérir une meilleure liberté de la presse au Cameroun »

Retour à l'accueil