Réactions.

Marion Obam, Journaliste

« Faire le point sur la situation de la presse au Cameroun »

« Je pense que c’est une journée qui nous honore, nous qui sommes dans la profession de journaliste. Pour cette journée internationale de la presse il est tout à fait normal que nous nous mobilisons pour écouter le message de l’Unesco et également faire le point sur la situation de la presse au Cameroun. C’est un moment de remobiliser les gens et à ce dire soyons fière de notre métier malgré les difficultés que nous rencontrons au quotidien. Le syndicat à pour mission de dénoncer de faire pression par les moyens dont il dispose de l’intérieur comme de l’extérieur. Nous avons plusieurs problèmes y compris celui de l’application de la convention collective. C’est cette convention là qui va améliorer les conditions des journalistes au Cameroun, parce que tout a été défini de la base salariale, des congés jusqu’à la grille de salaire, la sécurité sociale et le plan de carrière. Et, les tableaux de publication et de télé n’ont pas encore mis en place cette convention parce qu’ils savent qu’avec elle, les journalistes seront plus libres et plus indépendants».

Retour à l'accueil