Credit Photo
Credit Photo

Au courant d’une année, certaines personnes peuvent débourser entre 50 000 et 500 000FCFA pour la maintenance de leur appareil électronique.

La maintenance des équipements électroniques vaut de l’or dans certains ménages au Cameroun. Les dépenses prévues pour les réparations des téléviseurs, ordinateurs, fers à repasser, appareils photo etc., sont souvent «énormes » et peuvent même « dépasser le niveau du salaire que nous percevons », indique Paul Kamtué, employé dans une société de gardiennage. Etudiant à l’université de Douala, Charles Asse affirme avoir dépensé près 70 000FCFA l’année dernière pour obtenir une réparation complète de son appareil photo et son ordinateur portable. Des dépenses semblables, Ryan Affion, employé dans un cyber café au quartier Akwa à Douala se souvient lui aussi l’avoir fait à la fin du mois de décembre 2014, lorsque ses deux ordinateurs portables qu’ils utilisent à son domicile sont tombés en panne. « J’y suis allé même jusqu'à changer le clavier d’une de ces machines ». Une modification qui lui a valu la rondelette somme de 25 000FCFA, sans compter les autres dépenses effectuées bien évidemment sur les machines.

En outre, les coûts de réparation des équipements électroniques pour certaines personnes sont souvent insignifiants à l’immédiat. Mais ces derniers se rendent compte de la lourdeur des dépenses lorsqu’ils injectent à maintes reprises des petites sommes d’argent qu’ils trouvent à la fin très colossales. Vivianne T., une habitante du quartier Bonaberi, dans l’arrondissement de Douala 4ème et ses frères ont déjà fait l’expérience. Ils ont déboursé d’importante somme d’argent pour obtenir réparation d’un fer à repasser qu’il possède depuis plus de 10 ans. « Nous avons du mal à le jeter. Parce qu’on estimait que ce type d’appareil est introuvable aujourd’hui. Mais par la même occasion, il m’est difficile d’évaluer l’argent que nous avons déjà dépensé pour le réparer », fait-elle savoir.

Pour certaines personnes, s’il faut totaliser les dépenses qu’elles ont déjà eu à effectuer sur les appareils électroniques qu’elles possèdent, ils peuvent valoir environ 500 000FCFA. Un montant que Jacques Nkom, gestionnaire se souvient d’ailleurs avoir déjà dépensé en une seule année sur son frigidaire, son téléviseur et son climatiseur. « J’en ai encore souvenir, parce que j’ai vraiment donné beaucoup d’argent pour la maintenance de ses machines et je ne l’ai pas fait en un seul jour », précise t-il. En outre, il est bien vrai que pendant des courtes périodes, nombres de personnes effectuent souvent des dépenses qu’ils jugent au finish très importantes. « On ne se rend pas effectivement compte lorsqu’il s’agit d’enlever seulement 3000 FCFA pour réparer un téléphone. Mais au final quand on change le chargeur ou encore la batterie, voire même l’écran tactile, en ce moment on comprend que les frais de la maintenance sont lourds », relève Martial Tonlio, commerçant.

Toutefois, au regard des dépenses déjà effectués sur ces appareils, certaines personnes lassent de les réparer à nouveau préfèrent les vendre. Franc Djomo, en a d’ailleurs fait pareil avec son ordinateur portable. « Je ne pouvais plus supporter les dépenses alors je l’ai vendu à 70 000FCFA à l’un de mes amis », avoue le jeune étudiant. Et il n’est d’ailleurs pas le seul à procéder ainsi, car plusieurs Camerounais choisissent cette option, lorsqu’ils ne peuvent plus supporter les dépenses qui découlent de leurs appareils électroniques. Qui, au final ces derniers les trouvent souvent encombrants.

GHIDE

Retour à l'accueil