Credit photo: Des billets de banques
Credit photo: Des billets de banques

Le Conseil national de crédit (CNC) a lancé une consultation nationale pour le recrutement d’un consultant en vue de la réalisation de ladite application.

Le Conseil national de crédit(CNC) a décidé de mettre en place une application relative au calcul, à la collecte, à la déclaration et à l’archivage du Taux effectif global(TEG) et du Taux d’usure(TU) au Cameroun. Cette application, selon Jean Marie Benoit Mani, secrétaire général du CNC, est entreprise dans le but de faciliter l’application des dispositions des règlements liés au TEG et à la répression de l’usure dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(Cemac). Pour rendre effective cette application, le Secrétaire générale du CNC, a lancé un avis de consultation nationale pour la réalisation d’une application de calcul, de collecte, de déclaration et d’archivage du TEG et du TU au Cameroun. Cet avis a été publié dans le quotidien national bilingue Cameroun Tribune(CT) de mardi 5 mai 2015.

Selon Jean Marie Benoit Mani, cette application regorge de nombreux objectifs. Notamment celui d’harmoniser la méthode de calcul des TEG individuels et moyens des établissements assujettis à l’instar des établissements de Microfinances. Cette application consiste aussi à faciliter le calcul des TEG individuels et moyens par les établissements assujettis et leur transmission dans les délais requis au secrétariat général du CNC. Elle permettra aussi de faciliter le calcul et l’archivage des TEG moyens nationaux et des taux d’usure par catégorie de prêt et par secteur, au niveau du secrétariat du CNC en vue de la publication dans les délais réglementaires. Le contrôle sur place et sur pièce de la conformité des TEG communiqués par les établissements assujettis à leurs clients, notamment la prise en compte de tous les frais connexes spécifiés par les règlements etc., sera amélioré

Le TEG, ou Taux annuel effectif global (TAEG), est le taux d'intérêt fixé par la banque ou par un établissement de crédit. Selon les experts, il indique le coût total du crédit que l’emprunteur supporte quand il souscrit à un crédit immobilier ou un crédit à la consommation. « Ce taux d'intérêt ne peut pas être supérieur au taux de l'usure, c'est-à-dire au taux maximal légal applicable fixé par la Banque», nous fait-on savoir. Le taux d’usure quant-à lui correspond au taux maximum que tous les prêteurs sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent un crédit.

Ghide

Retour à l'accueil