Le Minefop a recemment suspendu deux entreprises de placement
Le Minefop a recemment suspendu deux entreprises de placement

Zacharie Perevet a également donné 45 jours aux entreprises de travail temporaire pour se conformer à la loi.

L’entreprise de travail temporaire Aero Contact et l’office privé de placement, Bateau école 2000 Placement ont été suspendus par le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop). A l’origine de cette sanction du Minefop, « l’expiration de leurs agréments respectivement les 11 et 20 mars 2015 », peut-on lire dans le communiqué Radio-presse publié dans le quotidien bilingue Cameroon Tribune(CT) de jeudi 11 juin 2015. Par ailleurs le ministre Zacharie Pérevet, précise que ces deux établissements ne sont plus « habilités à exercer la mise à disposition et le placement des travailleurs à compter de la date de signature du présent communiqué ». Une information qui a, en principe pris effet jeudi dernier.

Dans ce même communiqué, le Minefop attire également l’attention d’une dizaine d’entreprises de travail temporaire(8) et d’offices privés de placement(3) sur plusieurs faits qui leur sont reprochés. Parmi ceux-ci, l’entrave au contrôle, le changement de localisation sans notification du ministre de l’Emploi et l’absence de local. A cause de ces différents actes qu’il condamne fermement, Zacharie Perevet invite les promoteurs de ces établissements à se mettre en règle et a présenter leurs pièces justificatives. « dans un délai de 45 jours à compter de la date de signature du présent communiqué qui tient lieu de mise en demeure », précise l’annonce. Les établissements concernés sont : Afrique Avenir, Atlantic Mariners, Aziza Africa Human ressources, Excel Work Source Corp, Bena and Brains, NTB, qui sont des entreprises de travail temporaire. Et, de Direct management Rh, Freeway Engineering consultancy, Oropex services Cameroun, ces structures se déclinent comme des offices de privés de placement.

Ce n’est pas la première fois que le Minefop prend ainsi des mesures fermes contre certains hors la loi en activité dans son domaine de compétence. Car l’année dernière, Zacharie Perevet avait suspendu 16 entreprises de placement des travailleurs pour exercice «en marge des réglementations en vigueur». Parmi ces entreprises figurait la société Aero Contact. Toujours en 2014, le ministre de l’Emploi, a mis en demeure 104 autres entreprises pour une durée de 45 jours pour divers motifs : non renouvellement d’agrément ; exercice d’activités sans obtention au préalable d’un agrément à l’exercice de travail temporaire ; refus de produire des données statistiques relatives aux effectifs des chercheurs d’emploi insérés ; ou entraves aux contrôles des services compétents du Minefop.

Ghide

Retour à l'accueil