le prix du caoutchouc baisse en côte d'ivoire
le prix du caoutchouc baisse en côte d'ivoire

La volatilité des cours internationaux serait à l’origine de cette baisse.

Selon les experts, le prix du kilogramme de caoutchouc connait une baisse depuis le début du mois d’Août. Il chute ainsi à 303 FCFA (0,46 euro) le kg contre 326 FCFA. Soit 0,5 euro au mois de juillet denier. Ces données ont été rendues public par l'Association des producteurs et manufacturiers de caoutchouc (Apromac). A en croire l’association, la volatilité des cours internationaux, serait à l’origine de cette baisse, relève à son tour le site d‘information CommodAfrica. Cette baisse, selon le site agricole n’est pas la première depuis le début de l’année 2015. Parti de 273 FCFA en janvier de cette année, le prix du caoutchouc s’est respectivement établi les mois de février, mars, avril à 281 FCFA, 285 FCFA et 302 FCFA. Depuis lors, il a continué sa chute drastique et s’est retrouvé à 300 FCFA en mai, puis 320 FCFA en juin.

Au regard de cet abaissement, le président de la république de Côte d’ivoire, Alassane Ouattara a annoncé des reformes pour pallier la fluctuation des cours internationaux, estimant que « la filière a besoin de stabilité », relève-t-on. Considéré comme le premier producteur de caoutchouc en Afrique, la Côte d’ivoire a elle seule s’arrache 59% de la production du caoutchouc naturel en Afrique, relève la Société internationale des plantations d’Hévéa(SIPH). Concernant cette production, elle est passée de 235 048 tonnes (t) en 2009, selon l'Association des producteurs et manufacturiers de caoutchouc, à 317 346 l'année dernière, soit une hausse de 35%. La Côte d'Ivoire compte 151 286 planteurs et 192 746 ha dédié à l'hévéa. Le chiffre d'affaires de la filière est estimé à 350 milliards FCFA, nous fait-on savoir.

Parlant toujours de cette production, avec moins de 5% de la production mondiale, l'Afrique de l'Ouest représente un potentiel de développement idéal pour l'hévéaculture avec des conditions climatiques favorables, de grands espaces de terres et une main d'œuvre agricole disponibles. Le caoutchouc africain qui représente 0,4 million de tonnes, trouve un débouché naturel sur le marché européen, indique le SIPH. Le Liberia, le Cameroun et le Nigeria représentent respectivement, 14%, 11% et 9% de la production africaine de caoutchouc naturel en 2014. Dans le monde, la production mondiale de caoutchouc naturel s'est élevée à 11,8 millions de tonnes en 2014. La part de l'Asie dans ce chiffre est supérieure à 91%. La Thaïlande et l’Indonésie s’arrachent une grosse part de cette production, avec respectivement 36% et 26%.

Ghide

Retour à l'accueil