les Agriculteurs à l'oeuvre
les Agriculteurs à l'oeuvre

Les grands pays producteurs tels l’Inde, la Thaïlande et le Vietnam sont confrontés aux conditions météorologiques défavorables, souvent associée à la prévalence d'une anomalie El Niño.

D’ici la fin de l’année 2015, le prix du riz sur le marché mondial va croître. Il devra connaitre une hausse de 10 à 20% ces prochains mois. Origine, le phénomène El Niño commence déjà à impacter certains pays producteurs asiatiques, relevait le site d’information CommodAfrica le 30 juillet dernier. En Inde, des pluies inférieures aux moyennes saisonnières impactent la replantation du riz ; en Thaïlande, la sécheresse touche déjà 7 des 67 provinces du pays durant ce qui est, normalement, la saison des pluies ; au Vietnam, les prévisions de production ont été revues à la baisse. Au regard de cette situation, une baisse imminente de la production du riz est visible.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a d’ailleurs estimé que les exportations de ces trois pays majeurs sur la scène mondiale du riz ne devraient être que de 27,2 millions de tonnes (Mt) cette année, soit 6,2% de moins qu'en 2014. Une baisse que n'aurait pas encore intégrée le marché dans ses prix mondiaux, a expliqué BV Krishna Rao, directeur général de l'important transporteur de riz indien Pattabhi Agro Foods à l’agence presse Reuters. « Les prix pourraient bondir de 10% d'ici la fin de l'année », rapporte à son tour le site d’information CommodAfrica.

En outre, au cours de la campagne 2015-2016, le FAO avait déjà annoncé une baisse de cette production mondiale. Selon les estimations de cette organisation, 499,3 millions de tonnes (Mt) de riz blanc seraient récoltées, contre 499,9 Mt initialement prévues. Contrairement à la campagne 2014-2015, la production pourrait néanmoins progresser de 0,9%. Les réserves s’élèveraient quant à elles à 169,4 Mt, soit 1,4 Mt en-deçà des précédentes estimations. Cela dit, « elles pourraient régresser de 4,4% par rapport à la campagne précédente », indique le site d’information UsineNouvelle.com. Selon le site Consoglobe Planetoscope, la production mondiale de riz pour la campagne 2013-2014 avait atteint une production de 479,2 millions de tonnes.

Pour des pays comme la Thailande, considéré comme le deuxième exportateur mondial de riz, cette baisse, selon les experts, devrait lui permettre de réduire ses stocks qui pèsent sur les prix du marché mondial depuis plusieurs années, boostant la tendance haussière générale. Le prix du riz Thaïlandais de référence RI-THBKN5-P1 a baissé en juin à 367,50 dollars la tonne, soit 183750FCFA, son plus bas en 7 ans et demi. Ceci dit, « il est estimé que seulement 60% du riz entreposé en Thaïlande est encore apte à la consommation humaine, ce qui équivaut à 9 Mt », apprend-on.

Ghide

Retour à l'accueil