Le bureau exécutif du SNJC, se prépare pour le 4ème congrès
Le bureau exécutif du SNJC, se prépare pour le 4ème congrès

L’annonce a été faite lors d’un point de presse organisé le 28 septembre 2015 à Douala.

Le prochain congrès du Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) se tiendra d’ici le 31 octobre 2015. C’est ce qu’a annoncé, le 28 septembre 2015 à Douala, Dénis Nkwebo, le Président par intérim du bureau national depuis le 15 février 2015. Aux côtés de ses camarades du bureau national, à savoir Mario Obam, Charles Nforgang, Mathieu Nathanael Njog, pour ne citer que ceux-ci, le président du SNJC a indiqué qu’ils entendent rassembler plus de 250 journalistes des différentes régions du Cameroun, d’ici le 31 octobre prochain. Date prévue pour l’organisation du congrès. Un évènement qui, selon Marion Obam, vice-présidente chargée du genre au sein dudit syndicat, va permettre aux journalistes d’apporter « une contribution à cette écriture nouvelle qui va conduire à la vie du SNJC dans les trois prochaines années ». À ce jour, le SNJC compte 200 nouveaux membres. Ces nouvelles adhésions ont été enregistrées en l’espace de huit mois, a-t-on fait savoir lors du point de presse donné à Douala.

Le dernier congrès ordinaire organisé par le SNJC date du 3 novembre 2012. Et, selon certains journalistes présents à cette rencontre, « il n’avait pas été un véritable succès ». « Les amendements pertinents présentés n’ont pas été validés. Les différentes commissions ont eu l’impression que tout avait déjà été préparé au préalable », relève Prince Aristide Nguekam Journaliste consultant, et également directeur de publication de l’Hebdomadaire Forum Libre. Cependant, la plupart des journalistes espèrent que le prochain congrès ne sera pas un « fiasco » comme le précédent. Pour cela, le président du SNJC rassure : « Nous comptons mettre sur pied un présidium qui va se charger de gérer le congrès. De plus, des commissions vont travailler en synergie pour adopter les amendements qui vont être appliqués les trois prochaines années », explique Dénis Nkwebo.

Il est à noter que le troisième congrès ordinaire est intervenu à la suite d’une grande crise qui a paralysé le fonctionnement du SNJC. Ce qui, selon Denis Nkwebo justifie les différents manquements observés ce jour. « Ce congrès est une séance de travail, il n’a plus rien avoir avec les conciliabules d’antan. De plus, on va rendre publique la composition de la commission opérationnelle du congrès, car il est important que les membres relèvent les facteurs qui plombent le syndicat », a –t-il indiqué. Tout de même, concernant le lieu où se tiendra l’évènement, il n’a pas encore été choisi. A en croire le SNJC, « le nombre de personnes présents ce jour va orienter le choix du site ». Pour participer à cet évènement, les membres devront verser une somme de 2000FCFA et le bureau exécutif un montant de 5000FCFA. Au préalable, les journalistes doivent être membres, avoir une carte et s’acquitter de leurs cotisations.

Ghide

Retour à l'accueil