Les Nouveaux tarifs du Super et du Gasoil révisés
Les Nouveaux tarifs du Super et du Gasoil révisés

Nombre d’entre eux jugent insignifiante la baisse opérée sur les prix du super et du gasoil depuis le 1er janvier 2016.

Au lendemain du traditionnel discours de fin d’année du Président de la République du Cameroun, Paul Biya, les prix du carburant à la pompe ont été immédiatement modifiés. Le Super, il y a quelques jours encore était vendu à 650FCFA est passé à 630FCFA, soit une baisse de 20FCFA. Le gasoil quant-à lui est actuellement écoulé à la pompe à 575FCFA au lieu de 600FCFA. Soit un amoindrissement de 25FCFA sur ce précieux liquide. Au regard de cette baisse, les automobilistes n’ont pas attendu longtemps pour réagir. Et, pour la plupart d’entre eux, les montants retranchés sur le prix du carburant sont quasiment « insignifiants».

Blaise Dzokou, chauffeur Taxi dans la capitale économique, Douala n’est pas allé par quatre chemins pour dire ce qu’il pense. Pour ce dernier, cette baisse ne représente absolument rien. « Nous n’avons pas l’impression que les prix ont véritablement été révisés. A mon avis, le carburant est toujours couteux à la pompe », fulmine –t-il. Comme ce dernier, Rodolphe Njika, conducteur de camion, dit pour sa part que les prix du super et du gasoil actuellement pratiqués à la pompe sont en dessous des attentes. Pour lui, après avoir suivi le discours du Président de la République le 31 décembre dernier, il s’attendait à une baisse de 100FCFA sur les prix du précieux liquide. A son grand désarroi, ce n’est pas le cas. « J’ai pu constater avec amertume qu’on avait juste retiré 20FCFA sur le Super et 25FCFA sur le gasoil. Cette somme ne représente même pas la moitié des prix révisés l’année dernière », dit-il l’air déçu.

Contrairement à ceux qui critiquent vivement les nouveaux tarifs pratiqués actuellement, quelques automobilistes restent tout de même optimistes. Et, misent sur une restriction progressive des prix du carburant à la pompe. « Cette baisse ne représente pas grand-chose mais, c’est déjà un bon début. Et, cela montre à suffisance que le gouvernement a entendu nos cris de détresse », affirme Guy Ombiono, taximan.

En rappel, l’année dernière, plus précisément le 1er juillet 2014, les prix du carburant ont connu un changement à la hausse au Cameroun. Le litre de super était passé de 569 FCFA à 650FCFA, soit une hausse de 81FCFA. Le litre de gasoil avait été révisé à 600FCFA au lieu de 520FCFA, soit une hausse de 80FCFA. La baisse des carburants (super et gasoil) intervient près d’un an après la hausse de juillet 2014. Une hausse qui, à l’époque était justifiée par une volonté du gouvernement de réduire la pression de la subvention sur les finances publiques. Des institutions comme le Fonds monétaire internationale (FMI) avaient alors conseillé au gouvernement de trouver de nouvelles sources de financement, au lieu de se tourner à chaque fois vers les bailleurs de fonds. Car, les subventions de l’Etat aux carburants ont, sur la période de 2008-2013, coûté à l’Etat plus de 1200milliards. Soit 200 milliards par an.

Ghide

Retour à l'accueil