Rentrée scolaire

Les établissements publics se mettent à la page

La rentrée effective mercredi dernier des enseignants du secteur public, va brusquer les préparations de la rentrée scolaire du 2 septembre prochain.

Les établissements scolaires publics de la ville de Douala se parent au couleur de la rentrée scolaire. Entre les réunions préparatoires, nettoyage et répartition des salles, les personnels de ces établissements publics s’activent à quelques jours de la rentrée scolaire des élèves et écoliers. Plusieurs enseignants ont répondu à l’appel mercredi dernier. Seulement quelques uns d’entre eux sont restés absents pour cause de maladie comme c’est le cas à l’école publique petit Joss au quartier Bonanjo, apprend-on auprès d’une responsable de l’administration. Dans cette école publique la pression est au rendez-vous. Tout le personnel présent ce jeudi fait de son mieux pour préparer la rentrée scolaire. Plusieurs individus munis de machettes, de houes et de râteaux défrichent et râtèlent les herbes qui ont pris vie dans la cour de l’école.

La directrice de cette école fait de temps à autre la navette dans son bureau. Elle est partagée entre les visites des parents d’élèves et le toilettage de l’école. « Ces derniers jours sont un peu difficile, il faut tout organiser avant la rentrée des écoliers. Comme les inscriptions n’ont même pas encore commencé, il faut que l’on se décharge de la pression maintenant avant lundi prochain », explique-t-elle.

Non loin de là, au lycée Joss de Douala, le bureau du proviseur est tout le temps envahi par des individus qui viennent s’imprégner de la situation de la rentrée scolaire. Peu de personnels sont observés à l’extérieur, à en croire l’assistante de l’intendant, ils sont déjà en réunion. L’objectif de cette séance du personnel est d’organiser et préparer la rentrée scolaire pour le lancement effectif des cours le lundi 2 septembre prochain et pour l’année entière.

A l’école publique Camp Bertau, la rentrée des enseignants mercredi dernier a favorisé à la directrice de mettre des dispositions pour dégager les ordures qui jonchaient le sol de certaines salles de classe et de ranger les tables-bancs. Avec l’aide de la police, cette dernière va ordonner l’arrêt des stationnements des chauffeurs cargos à l’entrée de l’établissement. Le toilettage des écoles et le planning des cours font partie des dispositions majeures qu’adoptent ces chefs d’établissements et leur personnel au regard de la rentrée scolaire 2013/2014.

Ghide

Retour à l'accueil